Deuxième annonce pour le financement des groupes en attente d’une première subvention

Montréal, le 10 octobre 2019 – Le Regroupement des organismes en défense collective des droits (RODCD) et ses membres se félicitent de la deuxième annonce très attendue du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale concernant le financement à la mission de 8 nouveaux organismes en défense collective des droits, reconnus depuis plusieurs années au Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales (SACAIS) mais toujours en attente de financement faute de fonds suffisants.

Pour lire le communiqué du MTESS et consulter la liste de ces nouveaux financements: cliquez ICI

En juillet dernier, dans le cadre de la répartition de la mesure 19.2 du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023 (PAGIEPS), une enveloppe de 2,6 M $ avait été réservée pour des premiers financements. Ces 8 nouveaux organismes s’ajoutent ainsi aux 12 organismes qui ont appris l’obtention de leur première subvention de base le 9 septembre dernier. Ces nouveaux financements récurrents à la mission sont essentiels pour les organismes communautaires afin de leur permettre de réaliser leur mission en toute autonomie en cohérence avec les besoins de leurs milieux.

Ce sont des nouvelles encourageantes, des gains fondamentaux pour les groupes en défense collective des droits, qui se sont grandement mobilisés depuis plus d’un an pour obtenir une répartition juste du PAGIEPS.

affirme Jana Tostado de Loizaga, présidente du RODCD

Le RODCD se réjouie de l’efficacité des travaux menés par le SACAIS afin d’appliquer l’annonce de la répartition du PAGIEPS faite par le ministre Jean Boulet le 17 juillet dernier. Cependant, plusieurs groupes en défense collective des droits demeurent en attente d’un premier financement, l’analyse de leurs dossiers étant toujours en cours. Rappelons également que, chaque année, il y a de nouveaux groupes qui présentent des demandes d’admissibilité auprès du SACAIS. Il est donc nécessaire que le MTESS mette en place des mécanismes de financement afin de pouvoir garantir des subventions aux groupes nouvellement admis dans des délais raisonnables.

Malgré le soulagement que ces nouveaux financements apportent à beaucoup d’organismes, les besoins de consolidation demeurent encore très importants pour l’ensemble des groupes en défense collective des droits, quel que soit leur niveau de financement actuel. Nous allons continuer à nous mobiliser collectivement pour que le gouvernement du Québec reconnaisse nos besoins et finance notre milieu à leur hauteur

ajoute Jana Tostado de Loizaga

Finalement, tout en soulignant les rehaussements de pratiquement 10 M $ qui ont été octroyés depuis 2018, le RODCD et le milieu de la défense collective des droits continuent de revendiquer l’atteinte des 40 M $ supplémentaires nécessaires dans le programme Promotion des droits pour répondre adéquatement aux besoins et permettre aux groupes en défense collective de réaliser pleinement leur mission.