Coronavirus : Informations pour les groupes en DCD

Consignes à respecter

Le Québec est présentement dans une période de tentative de contrôle de la propagation du coronavirus pour protéger les personnes vulnérables et maintenir les pleines capacités du système de santé.

Il n’y a pas de consignes officielles spécifiques du MTESS pour les groupes communautaires. Nous les ajouterons ici si elles venaient à être émises.

ATTENTION MISE À JOUR Consulter notre actualité sur le déconfinement des groupes communautaires autorisé en date du 12 juin 2020: ICI

Ainsi, en date du 17 mars 2020, les organismes sont invités à se servir des mesures d’urgence générales prises par le gouvernement pour évaluer les mesures à prendre pour leurs activités, en fonction de leurs réalités, celles de leurs membres et celles de leurs travailleuses et de leurs travailleurs.

Site Internet du gouvernement sur le coronavirus avec les consignes générales: ICI
ATTENTION Il faut faire un suivi journalier car les consignes peuvent changer rapidement.

[Mise à jour du 8 juin 2020]
La réouverture des activités économiques sera étendue aux restaurants à partir du 15 juin: les lieux intérieurs devront être aménagés de façon à favoriser le maintien d’une distance physique de deux mètres entre les personnes, à moins qu’il ne s’agisse d’occupants d’une même résidence privée ou qu’une barrière physique permettant de limiter la contagion ne les sépare. Trousse CNESST

[Mise à jour du 25 mai 2020]
Annonce de mesures de déconfinement progressives.

[Mise à jour du 28 avril 2020]
Annonce de la réouverture graduelle des magasins, des entreprises manufacturières et de celles œuvrant dans le génie civil au cours du mois de mai 2020, dans le respect des mesures de distanciation physique de 2 mètres. Le télétravail doit se maintenir là où cela est possible. Les rassemblements intérieurs et extérieurs demeurent interdits.

[Mise à jour du 27 avril 2020]
Annonce de la réouverture graduelle volontaire des écoles primaires et des services de garde les semaines des 11 et 18 mai. La réouverture des écoles secondaires, des cégeps et des universités est repoussée au début septembre. Les rassemblements demeurent interdits.

[Mise à jour du 5 avril 2020]
La fermeture est prolongée jusqu’au 4 mai.
La liste des services et activités commerciales prioritaires est consultable ICI

[Mise à jour du 25 mars 2020]
Plusieurs des catégories d’activités nommées, qui n’ont pas d’obligation de fermeture, pourraient concerner des groupes communautaires :
-Personnes, entreprises et organismes offrant des services aux aînés, aux personnes handicapées et aux personnes vulnérables, notamment dans le cadre de la modalité d’allocation directe chèque emploi-service
-Ressources spécialisées pour des clientèles vulnérables (violence conjugale, itinérance, cancer, ressources communautaires ou privées offrant de l’hébergement en dépendance, soins palliatifs et de fin de vie, personnes démunies, personnes en situation d’immigration, aînés, santé mentale, mère-enfant, prénataux et postnataux, jeunes en difficulté et leur famille, personnes ayant une déficience intellectuelle, physique ou un trouble du spectre de l’autisme, victimes d’actes criminels)
[Mise à jour du 23 mars 2020] Le gouvernement a annoncé la fermeture de tous les services et activités commerciales non prioritaires jusqu’au 13 avril.

La situation actuelle est exceptionnelle et chaque conseil d’administration (en partenariat avec son personnel) doit prendre la décision la plus adaptée à la situation de son organisme. D’un côté, les organismes doivent considérer les besoins des personnes qu’ils rejoignent et de l’autre la santé et la sécurité de leur personnel. Dans les circonstances actuelles, si vous pouvez offrir vos services par téléphone et moyens électroniques, il s’agit d’un compromis tout à fait acceptable entre les deux obligations énoncées précédemment. Plusieurs groupes en DCD ont fait ce choix.

Consignes sur la tenue d’événements

[Mise à jour du 19 mars 2020]
En lien avec la tenue d’événements : « Le gouvernement du Québec interdit tous les rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes. Il est également fortement recommandé d’annuler les rassemblements qui ne sont pas nécessaires, même s’ils regroupent seulement 50 personnes, afin de limiter les risques de propagation de coronavirus. »

[Mise à jour du 20 mars 2020]
« Afin de protéger la population, les rassemblements intérieurs et extérieurs sont désormais interdits par le gouvernement du Québec »

[Mise à jour du 20 mai 2020]
Autorisation des rassemblements extérieurs dans des lieux privés de 10 personnes et moins, regroupant au plus 3 ménages différents. Pour les lieux extérieurs publics, la règle des 2 mètres de distance s’applique pour les personnes n’occupant pas la même adresse, sans limitation du nombre de personnes.

Les enjeux de prévention peuvent être particulièrement complexes pour les organismes rejoignant des personnes vulnérables. Il est important que les conseils d’administration considèrent les conséquences de la mise en place de mesures pour s’assurer de la santé et la sécurité de leur personnel et de leurs membres, dans le respect des valeurs de notre mouvement d’action communautaire autonome.
Exemples de mesures possibles pour les organismes devant continuer leurs activités :
COVID-19 – Conseils et mesures préventives destinés aux ressources en itinérance au Québec
Maladie à coronavirus (COVID-19) : Prévention et risques
Conseils pour les banques alimentaires
Guide d’autosoins

Si vous recherchez des bénévoles: jebenevole.ca

Finalement, n’hésitez pas à documenter les coûts et inconvénients que la situation entraîne pour votre organisme (dépenses supplémentaires, fermetures temporaires, annulation d’événements et d’activités, mobilisation supplémentaire de personnel, etc.). N’hésitez pas à nous communiquer les difficultés que vous rencontrez. Nous ferons un bilan des enjeux soulevés par les groupes que nous pourrons transmettre au MTESS.

Extrait de la conférence de presse du premier ministre du Québec du 21 mars 2020: « Je veux aussi dire un mot aujourd’hui sur les organismes communautaire. Vous savez on a beaucoup d’organismes au Québec qui donnent des services aux plus mal pris. Il y a une situation actuellement : beaucoup de bénévoles ont 70 ans et plus, donc on leur a demandé, et ils respectent ça, ils restent à la maison, mais ça fait moins de bénévoles pour s’occuper des plus vulnérables. Je vous donne quelques exemples. Bon évidemment les sans abris. On a beau dire aux gens rester à la maison, bon ces personnes-là n’ont pas de résidence, donc il faut qu’il y ait quelqu’un qui s’occupe d’eux autres. Y’a aussi les femmes qui sont victimes de violence conjugale, pour des raisons de sécurité elles ne souhaitent pas être à la maison, donc il faut avoir des organismes qui ont les moyens de s’occuper de ces personnes-là. Je pense aussi aux popotes roulantes, je regarde dans mon compté, la popote roulante ce sont des policiers retraités qui s’en occupent, donc beaucoup qui ont plus que 70 ans. Donc ils ne sont plus là pour livrer de la nourriture à ceux qui en ont besoin.
Donc je veux juste dire aux organismes communautaires, on est en train, avec Isabelle Charest, de revoir comment on peut augmenter le financement de certains organismes, pour qu’on puisse, peut-être dans certains cas, remplacer des bénévoles par des gens qu’on pourrait embaucher, on sait qu’il y a quand même beaucoup de gens qui ont perdu leur emploi donc de voir comment on peut les aider à mieux servir les personnes vulnérables
« 

En toute solidarité, soyez prudents et prudentes durant cette période exceptionnelle.