Les Père-Noëls de la défense collective des droits du Saguenay-Lac-St-Jean-Chibougamau-Chapais

10845980_391350687694003_7913207097726519467_n

8 décembre 2014 – Les Père-Noëls de la défense collective des droits ont défilé sur les différentes intersections du boulevard Talbot à Chicoutimi plus tôt aujourd’hui afin d’exprimer leur mécontentement face aux coupures du gouvernement Couillard. Devant   ce vent d’austérité, plus idéologique  que nécessaire,  les père-noëls réitèrent  que, les droits ça se défend collectivement. C’est ainsi que sur l’heure du diner, une dizaine de Pères-Noel chargés de cadeaux vides ont défilé  devant les automobilistes  afin de marteler leur message. Noël se fera sans cadeaux pour de nombreuses personnes et organismes cette année, dont les organismes en défense collective des droits.

« Il n’y en aura pas de cadeaux cette année!  Dans la foulée de ses annonces, le gouvernement semble avoir oublié les impacts réels sur la population.  Les pertes d’emploi, l’augmentation de la marginalisation des personnes en situation de pauvreté, l’incertitude et l’angoisse devant ce qui s’en vient dans une multitude de secteurs. Il n’y a rien là-dedans pour célébrer! » de s’exclamer un père-noël présent pour l’occasion.   Les père-noëls mobilisés pour l’événement sont d’accord pour dire que c’est dans la solidarité et les actions collectives qu’est la solution non seulement pour lutter contre l’austérité, mais également pour développer des alternatives réelles menant à un changement social.  « Dans  la région, il y a 19 organismes de défense collective des droits ouverts à la population, qui donnent des formations, offrent des activités collectives, soutiennent les communautés dans leurs initiatives.  Ces organismes constituent  des espaces essentiels pour l’augmentation et le renforcement du  pouvoir d’agir  collectif. »

Les père-noëls présents aujourd’hui comptent continuer leurs actions de visibilité, de sensibilisation et de perturbation aussi longtemps qu’il n’y aura pas de recul du gouvernement.  «Le gouvernement doit reconnaître l’engagement des milliers d’individus, des centaines d’organisations et des nombreuses collectivités qui travaillent ici et partout au Québec pour une société plus juste et plus équitable. » a déclaré une mère-noël indignée.

-30 –