Trois nouveaux groupes en DCD reçoivent un premier financement

Montréal, le 21 janvier 2020 – Le Regroupement des organismes en défense collective des droits (RODCD) souligne la troisième annonce du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), concernant l’octroi de nouveaux financements à la mission pour les groupes en défense collective des droits reconnus mais en attente de financement faute de fonds suffisants.

Félicitations aux 3 nouveaux organismes qui obtiennent ainsi une première subvention à la mission: le Centre québécois du droit de l’environnement, le Collectif pour un Québec sans pauvreté et Groupe MAMAN – Mouvement pour l’autonomie dans la maternité et pour l’accouchement naturel. Après de longues attentes, l’obtention de ces financements récurrents leur permettront de davantage assurer la réalisation et la pérennité de leurs missions, en toute autonomie et en cohérence avec les besoins de leurs milieux.

Pour lire les communiqués du MTESS :

Communiqué pour le Centre québécois du droit de l’environnement

Communiqué pour le Collectif pour un Québec sans pauvreté

Communiqué pour le Groupe MAMAN

Ces 3 nouveaux organismes s’ajoutent aux 20 groupes qui ont déjà appris l’obtention de leur première subvention de base, en septembre et octobre dernier, suite à l’annonce de la répartition d’une enveloppe de 2,6 M $ qui avait été réservée pour des premiers financements dans la mesure 19.2 du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023 (PAGIEPS).

L’annonce de la répartition de la mesure 19.2 du PAGIEPS a eu lieu il y a déjà plus de 6 mois et il est inquiétant que plusieurs groupes déjà reconnus mais en attente de financement, demeurent encore dans l’incertitude. Alors qu’il reste dorénavant moins de trois mois à l’année financière 2019-2020, l’analyse de leurs dossiers ne semble pas vouloir aboutir dans les délais qui nous avaient été annoncés l’été dernier.

Rappelons que chaque année, il y a de nouveaux groupes qui présentent des demandes d’admissibilité auprès du Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales (SACAIS). Il est donc nécessaire que le MTESS mette en place des mécanismes afin de pouvoir garantir des subventions aux groupes en défense collective des droits nouvellement admis dans des délais raisonnables.

Finalement, malgré les rehaussements octroyés au cours des deux dernières années, le RODCD et le milieu de la défense collective des droits continuent de revendiquer 30 M $ supplémentaires nécessaires dans le programme Promotion des droits pour répondre adéquatement aux besoins et permettre aux groupes en défense collective des droits de réaliser pleinement leur mission.