Trois-Rivières : Les retraités et les femmes contre l’austérité

[…] la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCFM) s’allie aux organismes de défense collective des droits de partout au Québec pour dénoncer l’austérité dans le cadre d’une semaine d’actions.

Les organismes en défense collective des droits ont pour mission de promouvoir activement les droits sociaux et économiques au Québec et de faire reculer la pauvreté et l’exclusion sociale. Ces organismes se portent à la défense des chômeurs, des locataires, des personnes handicapées et des consommateurs, particulièrement ceux à faible revenu.

Pour Joanne Blais, directrice de la TCFM, «en imposant l’austérité, le gouvernement Couillard s’attaque aux personnes les plus vulnérables de la société. Il s’attaque également au droit à l’éducation, à la santé, au travail, à un revenu décent et à l’égalité pour toutes les femmes.» Elle ajoute que le financement en défense collective des droits a pour mission de promouvoir activement les droits sociaux et économiques au Québec et de faire reculer la pauvreté et l’exclusion sociale. «Plus ces droits sont attaqués, plus les besoins de les défendre sont grands et plus le financement est nécessaire», a-t-elle conclu.

Lire l’article dans le quotidien Le Nouvelliste